Jocelyn Paquette: Les Défis Actuels sur le Marché des Prêts Immobiliers

Jocelyn Paquette: Les Défis Actuels sur le Marché des Prêts Immobiliers

Le marché volatile du logement au Canada est en train de bousculer les choses, aussi bien pour les emprunteurs que pour les prêteurs, en particulier les marchés immobiliers en plein essor de Toronto et de Vancouver.

Ce sont des moments difficiles pour les emprunteurs et les prêteurs. Les prêteurs traditionnels, tels que les banques et les sociétés de prêt alternatives, connaissent un changement radical.

En 2016, les nouvelles règles du gouvernement régissant le marché des prêts hypothécaires résidentiels rendent l’accès au prêt plus difficile pour les emprunteurs. Les nouvelles règles du « test de résistance » du gouvernement canadien exigent que les emprunteurs soient en mesure de payer leurs échéances au taux de 4,64 pour cent fixé pendant cinq ans pour être admissibles à un prêt hypothécaire assuré. C’est environ deux pour cent de plus que ce que les banques offrent actuellement.

« Cela pourrait briser plus de rêves d’acheteurs de maisons qui achètent pour la première fois en 2017 que n’importe quelle règle gouvernementale jusqu’à ce jour… Cette mesure devrait empêcher environ 20 pour cent d’acheteurs débutants d’obtenir des prêts hypothécaires cette année », selon le Globe and Mail.

En gros, les acheteurs devront prouver qu’ils seront en mesure de payer des taux plus élevés quand ces taux augmenteront de quelques points. C’est comme si votre société de carte de crédit vous faisait soudainement payer un taux plus élevé, juste parce que les taux pourraient atteindre ce niveau dans quelques années.

Cela ne coûtera pas plus cher aux acheteurs de maisons, mais ils devront revoir leurs attentes à la baisse et se contenter de maisons dans les banlieues plutôt que de maisons dans un centre urbain en plein essor.

En raison des nouvelles règles du gouvernement, certains prêteurs alternatifs ont suspendu leurs activités.

La dette des ménages au Canada a atteint un niveau record et 70% de cette dette des ménages est une dette hypothécaire, selon le Huffington Post. Les personnes dont les paiements hypothécaires et autres factures représentent 40 pour cent de leurs revenus ne peuvent obtenir d’assurance hypothécaire de la Société canadienne d’hypothèques et de logement ou par le biais d’assureurs privés.

Un grand nombre de mes clients se tourne vers un prêt alternatif pour diverses raisons. Certains ont des scores de crédit qui sont loin d’être parfaits. D’autres sont des travailleurs indépendants, ce qui complique l’admissibilité à un prêt bancaire. Les nombreux immigrants du Canada sont confrontés à des difficultés similaires lorsqu’ils essaient d’acheter une maison.

J’ai rejoint le secteur du financement alternatif quand il était encore relativement méconnu. Aujourd’hui, en partie à cause des conditions de marché plus strictes, il existe de nombreux prêteurs alternatifs. Leur part du marché canadien des prêts hypothécaires résidentiels a doublé au cours des dix dernières années.

J’ai créé deux entreprises dédiées à ce marché immobilier mal desservi. Immogranby est une société de financement immobilier qui fournit des prêts pour couvrir les coûts de construction d’une maison. Le prêteur hypothécaire privé Gestion Paquette, quant à lui, travaille avec des particuliers et des entrepreneurs. Chez Gestion Paquette, nous offrons des prêts hypothécaires privés de premier et deuxième rang et travaillons avec des emprunteurs qui ont été rejetés par les institutions financières ou qui ont reçu un préavis de 60 jours. Nous offrons également un financement privé pour les entrepreneurs en construction.

Le financement alternatif a été un coup de fouet pour les petites entreprises sous-financées et pour le domaine des biens de consommation, et il continue d’offrir des solutions réelles aux problèmes récurrents du secteur du prêt hypothécaire.

Jocelyn Paquette, Crédit Meubles – Engagé à Aider Tous les Canadiens

Jocelyn Paquette, Crédit Meubles – Engagé à Aider Tous les Canadiens

Crédit Meubles a été cofondé par moi-même, Jocelyn Paquette et Serge Tanguay, en janvier 2016 avec un objectif simple : aider les personnes ayant une mauvaise cote de crédit à acheter du mobilier pour équiper leur maison, comme tout le monde.

Nous sommes fiers du modèle d’entreprise que nous avons créé avec Crédit Meubles, à savoir une stratégie axée sur le client et qui met un point d’honneur à aider tous les Canadiens à vivre une vie confortable, ce qui n’est évidemment pas possible sans meubles dans leurs maisons. Je crois que nous méritons tous d’être à l’aise chez soi, quel que soit notre historique financier.

Depuis le lancement de Crédit Meubles, notre modèle d’affaires, qui permet aux clients d’obtenir un financement pour des meubles puis de sélectionner leurs articles dans les magasins de leur choix, s’est avéré extrêmement populaire. En seulement quelques mois après notre ouverture, Crédit Meubles avait déjà attiré des centaines de clients conquis par nos différentes offres de financement pour les personnes ayant des problèmes de crédit. Je crois que nos clients sont également attirés par l’importance que Crédit Meubles attache à la confidentialité et par nos délais rapides  pour aider nos clients.

Crédit Meubles travaille avec ses clients à chaque étape de l’acquisition des meubles : de la prise de contact avec notre équipe à la livraison de leurs meubles. Notre dévouement est évident à la lecture des témoignages des clients passés, qui ont exprimé leur soulagement et leur gratitude pour la rapidité de service de Crédit Meubles et la volonté de travailler avec des consommateurs qui n’auraient pas forcément pensé qu’ils avaient la possibilité d’obtenir des meubles en raison d’antécédents imparfaits en matière de crédit.

Notre entreprise offre à ses clients la flexibilité d’acheter les meubles qu’ils souhaitent et de négocier le prix d’achat. Ils sont ensuite invités à envoyer le devis à Crédit Meubles, et nous faisons le reste. Nous essayons de rendre l’ensemble du processus d’achat de nouveaux meubles aussi simple que possible pour le consommateur. L’objectif est qu’au bout du compte, les clients vivent dans une maison équipée avec le mobilier qu’ils espéraient.

J’espère que Crédit Meubles continuera de servir une large clientèle à Granby. Crédit Meubles continuera à travailler avec chacun de ses clients et je me réjouis de voir notre entreprise se développer.

Jocelyn Paquette, Mes Débuts Dans l’Industrie du Financement Alternatif

Jocelyn Paquette, Mes Débuts Dans l’Industrie du Financement Alternatif

Les voitures ont toujours été une de mes passions. Par rapport à la moyenne, on peut dire que j’adore les voitures. C’est une affinité que j’ai surtout développée en travaillant dans le secteur de la vente d’automobile à Granby il y a plus de 20 ans.

À l’époque, les prêts automobiles en interne n’étaient pas la pratique la plus courante mais cela commençait à se répandre aux États-Unis ainsi qu’au Canada. J’ai donc pris un risque lorsque j’ai commencé à proposer des financements alternatifs dans le secteur de la vente de voitures à Granby.

Mais cela a porté ses fruits. J’offrais des conditions de financement plus souples pour les clients, et les ventes ont progressivement augmenté. La nouvelle s’est répandue et je me suis vite construit une clientèle solide. Peu de temps après, j’ai eu une révélation : je pourrais appliquer le même genre de financement alternatif à d’autres secteurs de vente.

J’ai appliqué cet esprit d’entreprise à d’autres plates-formes de prêt qui m’ont permis de me faire un nom dans différentes formes de prêt. Voici une liste des sociétés de financement non traditionnelles fondées suite à ma période dans la vente automobile :

Crédit pour la construction immobilière : Immogranby – Il s’agit d’une société de prêt régionale aidant les entrepreneurs à acquérir les fonds nécessaires pour la construction de maisons. Les conditions d’Immogranby sont beaucoup plus accessibles et flexibles que celles des banques, ce qui favorise la croissance économique des communautés canadiennes. Les entrepreneurs constituent une partie importante de mon activité.

Crédit hypothécaire : Gestion Paquette – J’ai créé une société privée de prêts hypothécaires, car j’ai décelé un besoin dans ma communauté et l’entreprise n’a cessé de se développer depuis lors.

Marges de crédit personnelles : Financière d’Amérique – Financière d’Amérique propose des prêts aux clients dans le besoin. Nous avons tous parfois besoin d’un peu d’aide en cas d’urgence. C’est par exemple une bonne option pour payer des frais de réparation automobile.

Crédit mobilier : Crédit Meubles – Nous avons décidé de fonder une société d’aide à l’ameublement pour aider les personnes ayant une côte de crédit défavorable à trouver un moyen de meubler leur maison avec les articles dont ils ont besoin. Nous donnons au client la souplesse nécessaire pour faire ses achats dans les magasins de son choix et négocier le prix d’achat. Il nous envoie ensuite le devis et attend la livraison de son nouveau mobilier. Nous essayons de rendre le processus aussi simple que possible.

Jocelyn Paquette : Les Périodes de Rupture Peuvent Être Bénéfiques pour les Prêteurs Alternatifs

Jocelyn Paquette : Les Périodes de Rupture Peuvent Être Bénéfiques pour les Prêteurs Alternatifs

Ces derniers temps, le mot à la mode le plus populaire semble être « rupture », un terme souvent utilisé pour décrire le moment où une innovation ou une nouvelle technologie interrompt un modèle d’entreprise existant. Comme nous l’avons vu, il n’existe aucun secteur qui puisse échapper aux ruptures provoquées par une technologie perturbatrice.

Bien que le terme de rupture suggère une déconnexion ou une perturbation, dans le domaine de la technologie, le terme n’implique pas vraiment une interruption des affaires mais plutôt une amélioration de l’efficacité et de la productivité.

Un secteur en particulier où la technologie de rupture fait de grosses vagues est celui de la finance. Des hypothèques aux prêts bancaires alternatifs, les ruptures apportent le luxe du choix à un secteur qui est habitué à être régenté par de grandes banques et des règles strictes.

L’un des secteurs financiers qui récolte les fruits de la rupture est celui du prêt alternatif. Des prêts hypothécaires aux prêts automobiles, en passant par les prêts aux petites entreprises, les prêteurs alternatifs offrent à ceux qui ont besoin d’un prêt, des taux très concurrentiels et des conditions souvent plus souples que celles offertes par les grandes institutions financières.

« Nous ne sommes actuellement pas assujettis à des lignes directrices sur les prêts à effet de levier et nous ne sommes pas critiqués comme le serait une banque. Cela nous permet de faire nos propres crédits, ce qui est une bonne chose. Nous n’avons pas à compter sur les organismes de régulation pour nous dire si c’est un bon ou un mauvais prêt », a déclaré Lauren Basmadjian, gestionnaire de portefeuille chez Octagon Finance. « Je ne pense pas que nous ayons jamais refusé un accord car nous pensions que cela ne passerait pas. »

La concurrence accrue dans le secteur des prêts est évidemment particulièrement favorable à ceux qui cherchent à obtenir des prêts.

En fait, grâce à de nombreuses innovations technologiques, les gens peuvent obtenir des prêts hypothécaires alternatifs beaucoup plus facilement qu’avant.

C’est parce que des entreprises de fintech (technologie financière) comme la société de Vancouver Mogo, offrent toutes les mêmes options de prêts hypothécaires dans une interface facile d’utilisation accessible via un ordinateur ou un smartphone.

Mogo, qui a commencé en offrant des prêts personnels en ligne, s’est récemment diversifié et élargi son activité au secteur hypothécaire après s’être enregistré comme courtier sous licence dans trois provinces. Le secret du passage au processus de prêt hypothécaire numérique réside dans la transparence, d’après le fondateur et chef de la direction Dave Feller.

« Si vous prenez une expérience hypothécaire typique, et que vous allez sur le site de n’importe quelle banque, tout est un mystère », a-t-il déclaré. « Nous détaillons vraiment l’ensemble du processus. »

Démystifier et simplifier sont deux des critères qui aident à définir la technologie de rupture. La création de processus plus simples, plus conviviaux, et dans lesquels il est plus facile de naviguer rend la technologie de rupture séduisante aux yeux des consommateurs et des entreprises.

Afin de mieux tirer leur épingle du jeu sur le marché de rupture, un certain nombre de banques au Canada et dans le monde entier investissent dans la prochaine vague de technologie financière perturbatrice. Cet effort pour l’innovation est également encouragé par les gouvernements locaux.

En octobre 2016, la Commission des Valeurs Mobilières de l’Ontario a créé LaunchPad, un carrefour de l’innovation qui permet de donner une chance aux entreprises technologiques ayant des modèles d’affaires en pleine croissance de se lancer en bénéficiant d’une supervision étroite et d’exemptions temporaires de réglementation.

Jocelyn Paquette, se démarquer dans un marché saturé

Jocelyn Paquette, se démarquer dans un marché saturé

Depuis la crise financière de 2008, le marché des prêts alternatifs a connu un essor spectaculaire et joue maintenant un rôle essentiel dans l’économie des petites entreprises.

Les petites entreprises du Canada recherchent de plus en plus des solutions bancaires en dehors des institutions bancaires traditionnelles qui peuvent offrir des options plus réalisables.

Tous les jours, je vois des emprunteurs de petites entreprises reconnaître la flexibilité que les prêteurs alternatifs ont à offrir et qui permet à ces sociétés de prospérer à leur tour.

En 2015, le contributeur de Forbes, Chris Myers, a estimé dans son article, « La clé de la réussite des prêteurs alternatifs est la différenciation », qu’il y avait 1 300 entreprises opérant sur le marché du financement alternatif et que ces entreprises étaient toutes en concurrence pour un pour cent du marché global.

« Avec autant de joueurs qui se disputent une si petite part du marché, les consommateurs ne peuvent être que submergés. Même les organisations qui ont essayé de se concentrer sur des secteurs d’activité spécifiques sont maintenant obligées de concurrencer un nombre toujours croissant de clones afin d’atteindre des clients potentiels », a écrit Myers.

En revanche, les banques traditionnelles comptent 6 500 entreprises qui se partagent les 99% restants du marché global.

Comment est-il donc possible de se démarquer en tant que prêteur alternatif sur le marché d’aujourd’hui, avec autant de joueurs qui se disputent seulement un pour cent du marché ? Comment attirer les clients vers votre entreprise ?

Myers explique dans son article que la différenciation est la clé et je suis entièrement d’accord avec cette approche. Afin de se démarquer, il est essentiel d’offrir quelque chose que les autres n’offrent pas.

Pour la plupart, les emprunteurs sont attirés par les prêteurs alternatifs parce qu’ils ne sont pas aussi stricts que les grandes banques. Ils ont des taux d’acceptation plus élevés, plus de flexibilité, des délais d’approbation plus rapides, moins de papiers à remplir et n’imposent pas forcément de restrictions sur la façon dont le prêt doit être utilisé.

Cependant, la plupart de ces propositions sont des normes de l’industrie.

À l’avenir, les prêteurs devront envisager d’offrir à leurs clients l’accès à des plans financiers et à des services consultatifs. Peut-être même envisager d’abaisser les coûts pour acquérir et conserver leurs clients, d’élargir la portée et la gamme des produits offerts ou de réduire le coût global du capital.

Les prêteurs devraient également s’intéresser sérieusement à la façon dont ils entrent en contact et interagissent avec leurs clients potentiels. Avec un marché aussi saturé, il est essentiel de nouer des relations sérieuses avec les emprunteurs.

Avec l’essor de cette industrie, nous devrions assister à l’apparition d’encore plus de sociétés de prêt sur le marché. Afin de rester compétitifs et d’attirer une nouvelle clientèle, les prêteurs doivent donc trouver des moyens de se démarquer du reste.

Jocelyn Paquette: Conseils pour Financer un Investissement Immobilier

Jocelyn Paquette: Conseils pour Financer un Investissement Immobilier

Alors que de nombreux Canadiens cherchent des moyens de gagner de l’argent pour compléter leurs revenus, l’investissement l’immobilier est devenu de plus en plus populaire. Si l’on ajoute à cela un marché immobilier en plein essor dans les villes les plus peuplées du pays, il est facile de comprendre pourquoi de plus en plus de Canadiens décident d’acheter une maison à rénover pour la revendre à profit.

La réalité, cependant, est qu’investir dans une maison à des fins de revente est beaucoup plus difficile que ce que pensent beaucoup de gens.

Alors que de nombreux investisseurs immobiliers novices se lancent dans leur projet avec les meilleures intentions, ils peuvent rapidement se faire dépasser par les événements, surtout quand ils commencent à rénover et que certains problèmes non visibles de prime abord commencent à apparaître.

L’un des principaux problèmes que rencontrent les investisseurs immobiliers qui veulent faire un flip (« flip ») rapide est le financement. Même si le budget a été défini, les coûts peuvent rapidement augmenter à mesure des paiements des entrepreneurs et des achats de matériaux.

Pour les acheteurs-revendeurs novices, un dépassement de budget peut être une expérience douloureuse pour plusieurs raisons. Un manque de fonds personnels pour allonger le budget peut les laisser avec un projet inachevé qui peut être invendable. En outre, l’incapacité de prouver des antécédents positifs dans le secteur de la revente immobilière peut compliquer la tâche pour les acheteurs qui souhaitent obtenir un prêt auprès d’une banque.

Il y a cependant de l’espoir pour ces néophytes et pour ceux avec des années d’expérience qui souhaitent étendre leurs opérations. Au cours des dix dernières années, le secteur du prêt alternatif s’est étendu à l’investissement immobilier.

Fund That Flip est une société numérique basée aux États-Unis qui offre des financements aux investisseurs immobiliers pour leurs projets. Par l’intermédiaire d’un processus de demande, Fund That Flip évalue la viabilité d’un projet et informe les investisseurs potentiels si leur projet est finançable.

Fund That Flip étant une société en ligne, ils offrent également un logiciel de gestion pour aider les clients qu’ils ont approuvés à organiser leur projet et à maîtriser la situation.

Pour les investisseurs immobiliers à Granby, et dans le sud-ouest du Québec, ma société de financement alternatif, Immogranby, offre des prêts pour aider à concrétiser les projets immobiliers. Nous offrons également des conseils en matière de gestion immobilière, en plus du financement de prêts.

Bien qu’il soit possible de gagner de l’argent en faisant des « flips » immobiliers, il est important de se rappeler que les bénéfices sont liés à la performance du marché immobilier et il est donc impératif que les investisseurs comprennent leurs marchés immobiliers locaux et nationaux et se tiennent informés des changements sur ceux-ci.

Selon Anita Van Rootselaar de Re/max Real Estate Center Inc, « Il y a certains domaines qui sont propices aux flips et il y a certaines périodes de l’année qui sont meilleures que d’autres. »

Les investisseurs doivent suivre ce qui se passe dans leur région en matière d’achat et de revente de biens immobiliers et doivent déterminer s’il s’agit vraiment d’un bon moment pour faire un investissement immobilier à court terme.

Jocelyn Paquette: Comment les Prêteurs Alternatifs Aident à Créer et à Rétablir des Crédits

Jocelyn Paquette: Comment les Prêteurs Alternatifs Aident à Créer et à Rétablir des Crédits

Les gens peuvent avoir des mauvaises cotes de crédit pour différentes raisons. Les taux de prêts étudiants ayant atteint un niveau record et étant donnée la nature précaire du nouveau marché de l’emploi, il n’est pas surprenant que le taux d’endettement des gens soit plus élevé que jamais.

Auparavant, les personnes ayant un mauvais dossier de crédit et qui étaient à la recherche d’un prêt pour une maison, une voiture ou même pour des meubles, avaient peu de recours en dehors des banques et autres établissements financiers traditionnels. Au cours des deux dernières décennies, cependant, le secteur des prêts alternatifs s’est imposé comme une option viable pour obtenir un crédit. Il s’agit même parfois de la seule option pour ceux qui ont du mal à rétablir leur crédit.

Lors du processus d’approbation d’un prêt, la plupart des banques ne regardent que la cote de crédit. Si vous avez un mauvais (ou aucun) dossier de crédit, il s’agit d’un obstacle majeur à l’obtention d’un prêt car vous êtes considéré comme représentant un « haut risque » et êtes plus susceptible de ne pas régler vos échéances à temps.

La cote de crédit est également utilisée par les grandes banques pour déterminer les taux d’intérêt et les montants de remboursement du prêt. Par conséquent, même si votre score est correct, il pourrait encore avoir un impact négatif sur ce que vous coûte ce prêt sur le long terme.

Les prêteurs alternatifs ont une approche beaucoup plus globale lorsqu’ils examinent les candidats à des prêts potentiels. La cote de crédit joue un rôle, mais elle ne constitue cependant pas le seul facteur décisif. Les prêteurs alternatifs regardent la situation dans son ensemble pour déterminer si le prêt doit être accordé.

Par contre, les prêts alternatifs ne sont pas synonymes de meilleurs tarifs. Dans un nombre croissant de cas, les prêteurs alternatifs sont la seule option dont disposent certaines personnes pour acheter une maison, un véhicule fiable ou même pour meubler la chambre de leur enfant.

Lorsque j’ai créé Immogranby, je voulais donner la possibilité aux gens et aux contracteurs du Québec de faire financer leur projet immobilier avec des options de financement différentes des banques.

Au fil des ans, j’ai vu apparaître un réel besoin pour les prêteurs alternatifs dans un certain nombre d’autres industries, y compris dans le secteur de la construction résidentielle et de l’ameublement. Ce besoin continue de croître dans de nombreuses industries.

Je crois fermement qu’avoir une mauvaise cote de crédit ne devrait pas limiter votre qualité de vie. Les prêteurs alternatifs contribuent à combler

le vide sans cesse croissant que des règles de prêt trop rigides ont créé entre l’industrie du financement traditionnel et les personnes ayant besoin d’un prêt.

En plus d’offrir les prêts dont les gens ont besoin, l’industrie du prêt alternatif aide également les gens à rétablir leur crédit. En remboursant la totalité de leur prêt en respectant les échéances de paiement, les personnes avec une mauvaise cote de crédit peuvent rétablir lentement leur dossier de crédit. Pour les jeunes et les personnes sans antécédents de crédit, les prêts alternatifs aident à établir un historique de crédit qui peut ensuite être utilisé pour solliciter un prêt traditionnel.